Comment la robotisation et l’automatisation s’apprêtent à transformer les entrepôts pour toujours

Publié le 13 August 2020

how_robotics_automation_will_change_the_warehouse_forever
lori_kesten
Kesten
Lori
Sales Executive
Catégories
Entrepôt

Déjà en plein essor avant l’avènement de la COVID, des efforts considérables sont désormais déployés pour automatiser les entrepôts et les doter de robots afin de respecter les règles de distanciation sociale, de répondre à la croissance explosive du commerce électronique provoquée par la pandémie et de pallier au besoin généralisé de pouvoir faire plus avec moins de ressources.

Il n’y a pas si longtemps, les fabricants présents aux grandes foires commerciales de matériel de manutention, comme Modex et ProMat, exhibaient de modestes présentoirs de robotique dans leur aire d’exposition. Programmés pour ramasser des paquets de bonbons Tic Tac ou des balles de ping-pong et les ranger proprement dans des boîtes d’expédition, les bras de robot tourbillonnaient et claquaient sous le regard ébahi des observateurs.

Avançons à 2020… La technologie robotique est désormais mise en évidence, sous une forme ou une autre, dans presque tous les kiosques de ces immenses expositions industrielles. Des robots autonomes qui manœuvrent dans l’usine aux côtés des employés, aux bras robotiques possédant des capacités sensorielles semblables aux humains, en passant par les applications intelligentes qui font économiser du temps lors du traitement des retours de produits, les robots et l’automatisation sont maintenant solidement implantés dans les centres d’exécution de commandes. 

L’arrivée de la COVID n’a fait qu’accélérer la tendance. La pandémie a non seulement poussé les consommateurs à faire leurs emplettes en ligne, une tendance qui a stimulé le volume des ventes par le commerce électronique, mais elle a imposé la mise en place de règles de distanciation sociale. Conséquemment, le nombre restreint de travailleurs qui peuvent être dans l’usine en même temps, ainsi que la nécessité de faire plus avec moins de ressources en période de récession, poussent un nombre croissant d’entreprises à se tourner vers l’automatisation et la robotique. 

Suivre les règles du jeu


La distanciation sociale en milieu de travail signifie que 1) moins de travailleurs se retrouvent en même temps dans l’usine et 2) la productivité diminue, à moins bien évidemment que les entreprises se mettent à jour en matière d’automatisation ou de robotique et montent à bord du train qui roulait déjà à pleine vapeur avant la COVID. Maintenant, la technologie qui était déjà en développement ou en production s’avère être une bouée de sauvetage dans ce nouveau contexte, alors que la distanciation sociale en milieu de travail et d’autres règlements interdisent désormais aux entreprises d’entasser des centaines de travailleurs dans un espace restreint. 

L’automatisation n’est certainement pas une nouveauté; elle existe depuis des décennies sous forme de systèmes de manutention et de tri linéaires utilisés dans tous les entrepôts du monde. Avec le lancement des véhicules à guidage automatique (VGA) et des robots autoguidés, un plus grand nombre d’entreprises ont commencé à voir la desserte conjointe de produits comme une manière de réduire leur dépendance aux facteurs liés à la main-d'œuvre. En laissant aux robots le soin d’accomplir les tâches répétitives, elles améliorent l’ergonomie du lieu de travail et permettent aux employés de mieux se concentrer sur les tâches plus importantes. 

« Les VGA déplacent des objets à la place des humains depuis plus d’un demi-siècle, note Fetch Robotics. Ce sont des outils habituels dans les usines de fabrication, les entrepôts et partout où il faut livrer des biens sur une base répétitive. »

Tirer profit de l’automatisation pour séparer


Nous ne sommes pas loin du jour où une tour de contrôle sera au cœur d’un centre d’exécution et de gestion des commandes entièrement automatisé qui ne nécessitera aucune main-d'œuvre humaine, ou même d’éclairage. En réalité, nous constatons déjà cette tendance dans le domaine de la fabrication, où la robotique a déjà remplacé une importante partie du travail physique. Celle-ci donne lieu à un niveau accru de prévisibilité et de fiabilité en matière de débit et de fabrication, et aide les entreprises à mieux répondre aux demandes de leurs clients. 

L’entrepôt noir n’est pas un nouveau concept, mais c’est une idée que les entreprises étudient désormais plus attentivement en réponse aux contraintes imposées par la pandémie. Elles sont aussi plus intéressées par l’emploi généralisé de robots et d’outillage automatisé dans un milieu de travail fourmillant d’activité où il n’est pas toujours possible de respecter la règle des deux mètres entre les employés. La convergence des robots et de l’automatisation dans ces environnements, à la fois pendant et après la crise de la COVID, peut aider les entreprises à protéger la sécurité et la santé des travailleurs sans devoir embaucher de main-d'œuvre supplémentaire.

Pour atteindre ces objectifs, les entreprises explorent la technologie de desserte des produits à la personne, les navettes à grande capacité et les systèmes de stockage mécanisé automatisé. Ces derniers facilitent une plus grande capacité d’entreposage et une meilleure utilisation du volume. En permettant aux entrepôts de grandir à la verticale plutôt qu’à l’horizontale, ces technologies permettent de stocker plus sur une empreinte réduite, et font en sorte que l’exécution et la gestion des commandes se déroulent avec une meilleure efficacité. 

D’un point de vue plus élémentaire, les carrousels peuvent aussi aider les entreprises à respecter les nouvelles directives de distanciation sociale. Par exemple, un agencement de desserte des produits à la personne peut être élaboré avec des divisions en plexiglass entre les postes de travail, ce qui minimise les interactions rapprochées entre employés. Cette installation ajoute une nouvelle dimension de protection : en séparant l’homme et la machine au sein des mécanismes de livraison, les risques de blessures liées à une machine sont considérablement atténués. 

Amazon adopte l’intelligence artificielle


Amazon est un chef de file en matière d’automatisation des entrepôts depuis qu’elle a acquis Kiva Systems en 2012. Aujourd’hui, le détaillant virtuel va plus loin et entreprend de mettre en œuvre l’intelligence artificielle pour relever le défi de la distanciation sociale. Selon Engadget, l’« assistant à la distanciation » aide le personnel des installations d’exécution des commandes à conserver une distance sécuritaire entre eux. 

Amazon a déployé cette technologie dans une poignée d’installations et prévoit en ajouter d’autres dans les prochaines semaines. À l’aide d’un capteur de temps de vol semblable à ceux des caméras sensibles à la profondeur de champ retrouvées dans les téléphones intelligents comme le Galaxy S20, cet assistant mesure la distance entre les employés.
 
« La composante d’intelligence artificielle sert à faire la différence entre les personnes et l’arrière-plan, explique Engadget. La vue de l’intelligence artificielle est ensuite affichée sur un écran de 50 pouces que les travailleurs peuvent apercevoir lorsqu’ils traversent les aires très fréquentées. »

D’autres changements sont à venir


L’effort d’automatisation qui était en marche avant la crise de la COVID était largement stimulé par les contraintes de marché, ainsi que la nécessité de pouvoir mieux prévoir les besoins et d’atténuer les fluctuations liées à main-d'œuvre. Un milieu de travail reconnu pour la rotation fréquente du personnel, ainsi que les coûts associés à la formation et à la rétention des travailleurs. peuvent sérieusement entamer les profits d’une entreprise. L’automatisation et la robotique avaient déjà commencé à combler certaines de ces lacunes et nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive dans les années proches, alors que les entreprises se remettent des effets de la pandémie et se préparent pour une prochaine perturbation éventuelle de leurs activités.