Skip to main content
By Olivia Riant
on 14 Jul 2017 11:37 AM
  • EDI

Chris Van der Schueren a 27 ans d’expérience dans les solutions logicielles. Après un cursus universitaire en ingénierie commerciale à l’Université de Louvain, il a travaillé pour le compte de plusieurs startups américaines en Europe avant d’évoluer en tant que consultant spécialisé dans le lancement de nouvelles entreprises sur le marché européen. Generix Group est venu le solliciter durant l’été 2015, puis il a pris ses fonctions en octobre 2015, pour répondre aux besoins de l’entreprise qui cherchait quelqu’un capable de dynamiser la filiale. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la filiale ?

Generix Group Benelux emploie à peine une douzaine de personnes mais prévoit une campagne de recrutement dans un futur très proche.
 
Pour le moment, nos clients sont principalement des clients EDI et nombre d’entre eux sont des entreprises belges et françaises de production, de distribution et de logistique 3PL de renom, comme Agristo, Bekaert, Chanel, l’Oréal. Nous travaillons également avec des détaillants comme Delhaize et Colruyt.

Pouvez-vous nous décrire votre positionnement sur le marché et sur le marché du Benelux en général ?

Grâce à une clientèle composée de plus de 300 clients, nous pouvons nous targuer d’être l’un des plus grands fournisseurs EDI de Belgique. À l’avenir, nous souhaitons conquérir la même part de marché EDI aux Pays-Bas afin de devenir un fournisseur de solutions notable sur le marché de la supply chain à travers le Benelux. Ma première action dans la filiale a donc été de proposer un programme de génération de leads capable d’apporter de nouvelles opportunités commerciales intéressantes.

Notre respectable communauté d’utilisateurs composée de plus de 300 clients témoigne de la stabilité actuelle du marché de l’EDI, même si ce dernier est devenu un service de base. Parallèlement, la pression sur les prix est de plus en plus forte en raison d’une concurrence intense. Cette situation justifie notre nouvel effort de développement de l’activité qui est fondamentalement axé sur l’élaboration de nos solutions de supply chain et sur la conquête du marché néerlandais.
 
D’un point de vue géographique, nous sommes situés en plein sur l’axe Gand – Anvers – Rotterdam, qui est perçu comme un vaste bassin d’activité et l’une des portes d’entrée sur l’Europe. Nous considérons qu’il y a là-bas un certain nombre d’opportunités à saisir sur le marché de la supply chain. Grâce à la mondialisation et à la digitalisation de toute la supply chain, de nombreux domaines sont encore en pleine évolution, ce qui représente une source de possibilités pour Generix Group.
 
La diversité linguistique constitue l’une des caractéristiques propres au marché du Benelux. En Belgique, on compte trois langues officielles (le néerlandais ou le flamand, le français et l’allemand) et tout le monde doit apprendre quatre langues à l’école (le flamand, le français, l’anglais et l’allemand). De plus, étant donné la faible superficie de notre pays, nos spécificités culturelles et notre dépendance commerciale vis-à-vis des autres pays, nous avons l’habitude de reconnaître et d’intégrer l’existence de ces différences culturelles. Les Belges sont donc souvent habitués à réduire le fossé entre la culture latine de la France, de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie d’un côté, et de l’autre la culture plus germanique des Pays-Bas, d’Allemagne et des pays scandinaves. C’est parfois un défi passionnant mais qui n’est souvent pas réellement compris par les habitants de pays plus vastes tels que les États-Unis, la France ou l’Allemagne.
 
L’objectif de Generix Group Benelux est de tout mettre en œuvre pour devenir autonome en ce qui concerne les activités d’avant-vente, de vente et de livraison des projets. Cela nous permettra de gérer et d’intégrer plus facilement et naturellement ces différences culturelles et linguistiques dans la vision et la stratégie du groupe dans son ensemble, étant donné que nous sommes fournisseur mondial de solutions collaboratives de supply chain dans le Cloud. L’offre générale de Generix Group est très vaste et multidisciplinaire, ce qui exige de nos consultants et de notre équipe commerciale plusieurs types de compétences et d’expériences. Or, cette indépendance peut uniquement se construire dans le temps grâce au recrutement, qui s’inscrit dans le cadre du plan de croissance.
 

 

Quels sont vos objectifs pour 2017 ?

Comme indiqué précédemment, j’ai rejoint Generix Group avec l’objectif précis de réorganiser et dynamiser l’activité dans la région. Notre principal objectif pour le premier trimestre est de confirmer la légitimité de la filiale en signant des contrats avantageux, ce qui prouverait que notre approche en matière de vente et de prestation fonctionne à l’échelle de la filiale et de la région. À ce stade, nous en sommes vraiment au point de basculement. Nous prévoyons pour la suite une expansion contrôlée mais accélérée sur le marché. Étendre notre présence sur le marché de l’Europe du Nord par le biais de notre filiale belge est essentiel pour notre activité. Mon expérience dans la collaboration avec des startups et l’accompagnement d’entreprises m’a appris que lorsque les sociétés relancent leur activité, il est fondamental de maintenir une relation privilégiée avec le client durant tout le processus de réorganisation. C’est le client qui indique quelle direction prendre, quelles améliorations apporter et quels sont les défis à relever.
 
La filiale va poursuivre son développement, en axant ses efforts sur :
 
 
Je suis convaincu que si nous continuons dans cette voie, le chiffre d’affaires et la marge de la filiale du Benelux doubleront d’ici trois à cinq ans.
 

Olivia Riant

Group Communications Manager