Skip to main content
marché européen retailers chinois chine e-commerce
on 29 May 2018 10:13 AM

Le 5 avril 2018, lors du Gala de l’Agora, était organisée une table ronde consacrée à l’arrivée des géants chinois du e-commerce sur le marché européen. Jean-Charles Deconninck, président de Generix Group, participait aux échanges avec différents acteurs de la Supply Chain : Accenture Strategy, FM Logistic, Arthur Lloyd, Alibaba et Fnac-Darty. Comment s’adapter à cette nouvelle donne dans le retail ? Retours et analyse du dirigeant de Generix Group. 

 

Arrivée des acteurs chinois sur le marché européen et français 

Ce n’est plus un secret : depuis quelque temps, les géants du e-commerce asiatique s’intéressent au marché européen et français. L’implantation d’Alibaba en France est motivée par la volonté de sourcer des produits français pour les vendre aux consommateurs asiatiques qui en sont très friands. 

L’enseigne chinoise cherche aussi à exporter en Europe son modèle de « phygital ». Développé en Asie dans un contexte omnicanal, ce concept de points de vente physiques intègre des applications digitales pour apporter une meilleure expérience client aux consommateurs.  

 

Les opportunités du marché européen pour les retailers chinois 

Pour Alibaba, investir le marché européen est un moyen de faciliter les échanges commerciaux entre l’Asie et l’Europe. Les clients asiatiques du géant chinois représentent une manne de touristes amenés à utiliser en France les moyens de paiement Alipay, très utilisés en Chine. Un argument de taille si l'on considère que 91 % des touristes chinois sont enclins à dépenser dans des boutiques acceptant les moyens de paiement mobile qu'ils utilisent au quotidien, d'après une étude menée par Nielsen et Alipay en 2017. 

Plus qu'une simple tendance, le paiement mobile en Chine représente en effet plus de la moitié des achats réalisés dans le pays. Il devrait par ailleurs atteindre les 85 % à l'horizon 2020 selon une récente étude de l'Institut pour la conquête des marchés (ICDM). Moyen de paiement dominé par nul autre qu'Alipay (54 %). 

Il faut également considérer que le marché européen est encore très ouvert aux acteurs du commerce international, contrairement à d’autres pays comme les États-Unis, où le commerce est dominé par Amazon et l’association Walmart-Google. L’Europe représente donc un potentiel très intéressant pour imposer un modèle économique nouveau


À lire également : Supply Chain : les bonnes pratiques pour s’implanter en Chine 

 

Comment se positionner en tant qu’acteur européen ? 

Avec l’arrivée des commerçants chinois en Europe, les acteurs européens doivent se préparer de toute urgence à une évolution majeure, un grand bouleversement. Comment ? En réinventant leur modèle tout en s’appuyant sur leur ligne de force. 

L’exemple de Darty et Fnac illustre parfaitement ce cas de figure. Dans les années 90, Fnac a été le premier site e-commerce français à investir le marché de l’électronique. Avec Darty, l’enseigne cherche aujourd’hui à développer sa relation client, garantir l’accès au service autour du produit et consolider son offre.  

En misant sur la livraison et la maintenance, Darty et Fnac veulent également se démarquer de la concurrence et valoriser leur catalogue produit avec des services de grande qualité. Le service commercial constitue en effet la principale force des 2 marques. Mais au-delà de l’offre produit, il est important pour le groupe de se concentrer sur le delivery, pour que le consommateur puisse profiter de son produit de manière optimale. Il s’agit de donc de se renouveler intégralement, tout en conservant son identité et ses atouts. 


Sur le même sujet : Omnicanal : comment tenir sa promesse logistique ? 

 

Le commerce de détail n’est pas mort. Preuve en est, la tendance actuelle des e-commerçants à la création de points de vente physiques. Les retailers présents sur le marché ont ainsi toutes leurs chances vis-à-vis des géants du e-commerce... à condition de se réinventer. Objectif : se différencier en exploitant les spécificités qui ont fait leur succès et en proposant une offre de services attractive, sans chercher à imiter Amazon ou Alibaba. 

 

Source image à la Une : Pixabay – FreeGraphicToday

Jean-Charles D…

CEO Generix Group