Les 4 grands impacts de la 5G sur la supply chain

Publié le 11 mai 2022

5g_impact_supply_chain
generix_group
Rédigé
par
Generix Group
Catégories
Tendances
Industrie

La crise sanitaire et économique n’a pas épargné la supply chain, confrontant notamment le secteur à une hausse d’activité sans précédent. Pour y faire face, la logistique pourra compter sur un allié de poids : la 5G. Beaucoup plus rapide que sa devancière, la technologie est en effet susceptible de réinventer les pratiques, et ce dans un avenir proche. En effet, 22 636 sites 5G étaient ouverts commercialement au 30 septembre 2021 selon l’ARCEP.
 

Progressivement déployée en France, la 5G fait une promesse : garantir un débit jusqu’à 10 fois plus rapide que celui de la 4G. Bien qu'elle ne constitue pas une rupture technologique, elle va considérablement améliorer les performances des réseaux mobiles, que ce soit en matière d'instantanéité, de fiabilité ou encore de réactivité, tout en permettant d’augmenter le nombre d’objets connectés. Des réseaux mobiles qui, pour leur part, sont employés par nombre de secteurs, dont celui de la logistique.

Pour le seul monde du retail et de la supply chain, la 5G va principalement permettre de collecter davantage de données, d’accélérer l’analyse de la data et de favoriser la prise de décisions, notamment basée sur des solutions d’intelligence artificielle. Conséquence ? Plus encore que toute autre évolution technologique, la 5G « constitue une opportunité pour créer de nouveaux services et pour rendre plus performantes des solutions existantes » comme l’expliquait Isabelle Badoc, Product Marketing Director chez Generix Group, lors de l’Orange 5G Lab de Lille.

Voici un passage en revue de 4 impacts concrets.
 

1. Un renforcement de l’automatisation

À l’heure actuelle, même si la présence humaine est indispensable, une partie de l’activité de la logistique est automatisée ou robotisée, avec ou sans intervention extérieure. Cela vaut d’ailleurs tout particulièrement pour la préparation des commandes. Or, en cas de défaillances, le temps nécessaire pour intervenir – généralement à distance – risque de pénaliser l’ensemble de la chaîne.
 
Grâce à ses débits plus importants, la 5G va tout d’abord permettre de réduire le temps de latence. Un opérateur, situé hors site, va en effet être alerté plus rapidement du problème et pouvoir réagir dans un laps de temps plus court. Couplée à une solution d’intelligence artificielle, la technologie peut même garantir des interventions automatiques, limitant considérablement le temps d’immobilisation. Une opportunité qui pourra d’ailleurs même inciter les acteurs de la supply chain à automatiser davantage de pans de leur activité.

 

2. Une précision accrue en matière de traçabilité

Le déploiement de la 5G va également offrir une meilleure visibilité de la chaîne d'approvisionnement, et ce, de bout en bout. Grâce à une remontée plus rapide et plus précise d’informations, la technologie va notamment permettre de mieux suivre et d'optimiser l'itinéraire des produits. Comme le souligne Isabelle Badoc, il est possible d’améliorer « la performance globale, si chaque maillon de la chaîne est en capacité de recevoir les informations des autres chaînes qui l'intéresse ». À titre d’exemple, il sera envisageable d’adapter l’activité d’un quai de chargement en temps réel en fonction de l’heure exacte d’arrivée de différents camions.
 
En plus d’améliorer un service déjà existant, la 5G peut aussi permettre d’inventer de nouvelles fonctionnalités au service de la traçabilité. En améliorant les performances de solutions de data mining et de vidéo mining par exemple, la technologie pourra être utilisée pour savoir exactement, vidéo à l’appui, ce qui est arrivé à un colis à un instant T. Une façon d’optimiser encore davantage le suivi de produits et la satisfaction clients, sans être limité par les contraintes techniques du réseau mobile.

 

3. L’invention de nouvelles normes de livraison

Comme cela commence notamment à être le cas au marché de Rungis, le secteur de la logistique développe de plus en plus de solutions de livraison à distance, principalement par drone. Or, ces outils doivent impérativement être contrôlés par des humains et nécessitent un réseau de communication ultra performant. Dans ce domaine, la 5G va être en mesure d'améliorer la diffusion de vidéo et le retour haptique (alerte tactile), simplifiant le pilotage à distance. D’ici 2025, il est même possible d’envisager la démocratisation des livraisons par drone au sein des centres-villes grâce à cette nouvelle avancée technologique.
 
À terme, la livraison du dernier kilomètre pourrait même être totalement autonome, en partie grâce à l’apport de la 5G. À l’instar de certains pays asiatiques comme la Corée, les consommateurs pourraient être livrés par des robots autonomes, capables de se repérer et de se déplacer grâce à une technologie d’intelligence artificielle s'appuyant sur les données fournies par le réseau mobile. De quoi automatiser et robotiser un nouveau maillon de la chaîne d’approvisionnement, tout en améliorant la satisfaction client (livraison plus rapide, moins d’erreurs, etc.).

 

4. Une optimisation du travail des ressources humaines

Certes, la 5G va réinventer les usages numériques des acteurs de la logistique. Toutefois, il ne faut pas oublier que « la technologie doit aussi être au service des ressources humaines » comme le rappelait Isabelle Badoc. En la matière, la 5G va permettre d’optimiser un outil déjà présent en entrepôt : les vidéos de digital learning, disponibles via Smartphone et permettant aux opérateurs de mieux apprendre et suivre les consignes, notamment de préparation des commandes.
 
Plus globalement, la 5G va améliorer toutes les facettes de l’apprentissage et de l’accompagnement des collaborateurs, notamment via la démocratisation de dispositifs plus performants et intelligents. Outre les lunettes connectées, permettant à un expert d’analyser et de guider l’opérateur dans ses tâches, l’avenir peut – par exemple – voir apparaître des solutions de vision par ordinateur, capables d’accompagner les opérateurs en temps réel dans leurs actions et leurs prises de décisions.