Skip to main content
 Supply Chain: la blockchain garanzia di tracciabilità
By Christophe Viry
on 15 Jun 2018 10:20 AM

Pouvant s'étendre sur des centaines d'étapes, la gestion des approvisionnements implique l'intervention de multiples personnes et entités, souvent situées à des emplacements différents. Elle génère par ailleurs une multitude de formalités administratives et réglementaires (livraisons, imports, traçabilité, facturations…) qui nécessitent un suivi adapté. Face à cette complexité accentuée par un manque de transparence des organisations, la blockchain se présente actuellement comme une réelle opportunité pour la numérisation de la Supply Chain. Que peut-on en espérer en matière de traçabilité ? Inventaire des bénéfices attendus. 

 

Blockchain et traçabilité : de quoi parle-t-on ? 

La blockchain en bref 

Si sa première utilisation a permis en 2008 de créer le désormais célèbre bitcoin, la blockchain ne se limite pas pour autant au secteur financier. Traduite littéralement par « chaîne de blocs », la technologie blockchain permet le stockage et la transmission d'informations de manière transparente et sécurisée. Sa particularité : un fonctionnement de manière distribuée, sans organe central de contrôle. 

Par extension, on parle de blockchain pour désigner une base de données constituée à partir de cette technologie. Partagée par différents utilisateurs et sans intermédiaire, cette base de données sécurisée conserve l'historique des échanges entre les usagers autorisés afin que chacun puisse vérifier la validité de la chaîne sur l'ensemble des blocs. Elle peut ainsi s'appliquer à de nombreux secteurs d'activité, comme la Supply Chain. 

 

Le concept de traçabilité 

La traçabilité désigne la possibilité de connaître l'origine d'un produit et de pouvoir suivre son parcours, tout au long de sa chaîne de transformation et de distribution. Les règles en matière de traçabilité sont définies par des normes issues des organismes de contrôle nationaux ou internationaux, elle varie selon la nature des marchandises. Au sein de l'Union européenne, la traçabilité des produits alimentaires est par exemple sous le contrôle de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA). 


À lire également : La blockchain passée au crible

 

La blockchain au service de la Supply Chain 

La blockchain revêt de nombreux avantages pour le secteur de la Supply Chain : elle est programmable, fiable et permet d'obtenir des informations en temps réel sur les opérations. Objectif : pouvoir agir au plus vite en cas d’aléa. Des particularités qui en font un gage de qualité pour les entreprises, notamment dans l’agroalimentaire. 
 

Programmation des tâches 

Dans la chaîne de distribution, il est particulièrement intéressant de pouvoir automatiser certaines tâches pour gagner en efficacité et en rapidité de traitement. Grâce à une blockchain programmable, il est tout à fait possible d'envisager par exemple le lancement automatique des paiements à réception des marchandises. Si la commande n'a pas été reçue, on peut de la même manière déclencher automatiquement un processus de gestion des litiges. 
 

Fiabilité des données 

Mettre en place un processus de traçabilité sans blockchain est bien sûr parfaitement possible. Mais l'inviolabilité de la blockchain peut donner à la chaîne de traçabilité une valeur encore plus probante. Les utilisateurs de la chaîne ne peuvent pas l'altérer, puisqu'elle est sécurisée et détenue conjointement par plusieurs entités. De fait, les informations qu'elle contient sont considérées comme fiables et ne peuvent être mises en cause. Elle n’est pas opérée par un acteur pouvant avoir des intérêts économiques ou politiques. 
 

Accessibilité des données en temps réel 

Avec la blockchain, les différents acteurs de la chaîne de valeur peuvent également détecter des problèmes ou des fraudes en temps réel. Une instantanéité sans commune mesure avec la situation actuelle, qui nécessite au moins deux semaines pour repérer les denrées fautives lors d'une intoxication alimentaire. 
 

Un gage de qualité 

Dans le secteur de l'agroalimentaire, la blockchain est envisagée pour accélérer l'identification des sources de contamination d'un produit. Concrètement, il s'agit pour chaque intervenant de la chaîne d'approvisionnement d'inscrire dans une blockchain toutes les opérations réalisées en vue de la distribution des produits. De la production jusqu'au lieu de vente, on pourra ainsi identifier plus rapidement un vecteur de contamination en remontant le circuit.  

Le groupe Carrefour vient d'ailleurs de lancer la première blockchain agroalimentaire d'Europe pour assurer la traçabilité de sa filière poulet fermier d'Auvergne. Incubation, élevage, alimentation, abattage, stockage et vente : chaque étape de production, transformation et stockage de la volaille est enregistrée et constitue un élément de la blockchain, sécurisée par des accès personnalisés à tous les niveaux de la chaîne. 


Sur le même sujet : Quel avenir pour la blockchain dans l’industrie agroalimentaire ?

 

Quels apports en matière de traçabilité ? 

Dans la Supply Chain, les avantages identifiés pour la blockchain sont multiples. Ils devraient permettre aux intervenants de gagner en efficacité opérationnelle, mais aussi d'améliorer leur image de marque


Réduction des délais de transit et d'expédition 

Aujourd'hui, une expédition de marchandises à l'international nécessite en moyenne le contrôle de 30 organismes différents durant son acheminement. Ces nombreuses inspections reposent encore essentiellement sur la vérification manuelle de documents papiers. S'il manque une pièce justificative, c'est tout un conteneur (voire plusieurs) qui doit rester sur place.

Le cumul de ces opérations ralentit inévitablement la livraison des marchandises et représente des coûts non négligeables pour les opérateurs de la Supply Chain... qu'il sera possible de gommer avec la blockchain !


Diminution des coûts de développement 

Technologie à bas coûts, la blockchain suscite de forts espoirs dans le secteur logistique. Sans investissement majeur, tous les acteurs économiques pourraient ainsi bénéficier de solutions accessibles à moindres frais. 


Amélioration de l'image de marque des enseignes 

Sur le plan marketing, une marque utilisant la blockchain peut également améliorer significativement son image et augmenter la confiance des consommateurs en ses produits. Comment ? Prenons l'exemple de la marque de mode Baby Ghost, qui utilise la blockchain pour le suivi de ses vêtements et accessoires depuis la collection printemps/été 2017.  

En scannant une puce NFC ou un QR code incorporé à chaque article, le consommateur peut accéder à l'historique complet du produit qu'il a acheté et ainsi vérifier l'authenticité de ses achats. Grâce à cette technologie, la marque dit avoir réussi à augmenter les interactions avec sa clientèle. L'utilisation de la blockchain recèle donc un véritable potentiel marketing pour les marques soucieuses de leur relation client


Pour aller plus loin : La blockchain remplacera-t-elle le SaaS ?

 

La blockchain se présente aujourd'hui comme une opportunité sans précédent pour le secteur de la Supply Chain, en particulier dans l'agroalimentaire. Néanmoins, la technologie demeure complexe à mettre en œuvre, notamment du fait de la disparition des intermédiaires. Certains points restent également à éclaircir sur le plan politique et juridique, au regard du traitement des données personnelles. Autant de freins qu'il faudra lever pour bénéficier pleinement du potentiel de cette technologie. 

Christophe Viry

Expert in EDI, Software integration, e-invoicing…