Logistique : 5 conseils pour fidéliser vos salariés en seconde partie de carrière

Publié le 21 juillet 2022

salarie_seconde_partie_carriere_supply_chain
generix_group
Rédigé
par
Generix Group
Catégories
Industrie
Tendances
Chaîne D'approvisionnement

La gestion des carrières est un levier stratégique pour toute entreprise. Elle permet une progression des performances et des savoir-faire. Il y a quelques années encore, il n’était pas rare pour un salarié de passer toute sa carrière au sein de la même entreprise, parfois au même poste. La tendance actuelle est tout autre et le secteur de la logistique n’échappe pas à cette évolution. Découvrez 5 conseils pour fidéliser vos salariés les plus expérimentés.

 1/ Favoriser le dialogue et fixer des bilans

Le milieu de carrière est l’occasion de faire un point sur sa carrière, son parcours au sein de l’entreprise et ses projets. Le secteur de la logistique est malheureusement le théâtre d’un turnover important, il faut donc favoriser le dialogue avec vos salariés et les inciter à parler de leurs ambitions : vous pouvez leur proposer un bilan technique et personnel pour évaluer leur niveau de satisfaction et leurs aspirations. Rien ne vous empêche de faire appel à un coach pour effectuer cet accompagnement et cette analyse. Autre solution : leur proposer un bilan de compétences. Les résultats de ce dernier vous permettront d’avoir des pistes de réflexion à suivre pour orienter au mieux vos salariés de longue date. Vous éviterez ainsi d’avoir des salariés à bout de souffle, qui se désengagent faute de nouvelles perspectives.

 

2/ Valoriser l’expérience tout en subvenant aux nouveaux besoins de l’entreprise

En 2021, une étude Orange Business soulignait le souhait de 8 dirigeants sur 10 d’accélérer la transformation numérique de leur supply chain. Une digitalisation effective, apportant plus d’automatisation et d’optimisation des process et générant donc de meilleures performances. Cette forte digitalisation fait dans le même temps évoluer les métiers, qui requièrent une expérience riche et transversale, allant du fournisseur au consommateur, mais aussi une longue expérience de terrain et de précieuses qualités humaines, du leadership et une forte capacité d’adaptation notamment. On citera par exemple le responsable de l’innovation logistique, le sustainable supply chain manager ou encore le chief supply chain officer. Qui de mieux qu’un salarié en logistique en 2e partie de carrière pour remplir ces nouveaux rôles ? L’occasion de faire monter en compétences les salariés qui le souhaitent.
 

 

3/ Ré-engager via la gamification

Pourquoi ne pas proposer à vos salariés des défis sous forme de jeu pour les motiver / remotiver ? Grâce à des solutions dédiées à la gestion des ressources, vous avez la possibilité de les challenger et de les inspirer. Ce type de solution dispose de techniques de ludification intégrées aux processus métier tels que le picking, l'emballage et le slotting.

Ces modules de machine learning permettent d'inciter les employés à battre leurs records personnels dans différentes activités. Ils appréhenderont leur quotidien professionnel sous un autre angle et révéleront peut-être des compétences insoupçonnées, nécessaires pour leur confier de nouvelles tâches.

En parallèle, cette solution permet de ré-optimiser en continue la priorité des tâches et les affectations des ressources dans l'entrepôt, en garantissant que les niveaux de service soient toujours atteints.

 

4/ Investir dans l’IA pour réduire les tâches à faible valeur ajoutée

Avec des chaînes logistiques de plus en plus complexes et agiles, les applications du machine learning en logistique se démarquent en améliorant les processus, en réduisant la répétitivité des tâches à faible valeur ajoutée et en augmentant la productivité et la compétitivité. Selon une étude Gartner, d’ici 2024, 50 % des organisations supply chain investiront dans des technologies prenant en charge l’intelligence artificielle (IA) et des capacités d’analyse avancées. Cette technologie permet par exemple l’automatisation de l’inventaire, la gestion intelligente des stocks, l’automatisation de la préparation des commandes, l’automatisation du tri des colis, la visibilité du transport ou encore l’optimisation des tournées de livraison.
 
Des évolutions loin de déplaire aux salariés en logistique. Interrogés par l’AFT Transport & Logistique (enquête 2022), ils se disent peu ou pas inquiets des évolutions technologiques qui traverseront le secteur (63 %). Tous âges confondus, 85 % disent porter un intérêt particulier aux nouvelles technologies et 95 % estiment que si demain leur métier change, ils sauront s’adapter aux évolutions et nouveaux équipements.
 

 

5/ Encourager la flexibilité et être à l’écoute des nouvelles aspirations

Parce qu’il est souvent difficile de recruter de bons profils dans les domaines de la logistique, il est essentiel de conserver les collaborateurs sur le long terme. Votre politique de gestion des talents doit soigner la communication de votre entreprise et son image (en interne comme en externe).
 
Pour que vos salariés en milieu de carrière ne partent pas à la concurrence, ils doivent se sentir écoutés et valorisés. Cela passe par une rémunération compétitive, des primes, la possibilité de faire du télétravail, des missions stimulantes et innovantes, etc.
 
Toujours selon l’étude AFT Transport et Logistique (Mars 2022), nous constatons que 91 % des salariés (toutes générations confondues) répondants accordent une grande importance à leur équilibre entre leur travail et les loisirs, et 81 % expriment le fait qu’il est important, pour eux, que leurs horaires de travail s’accordent à leur vie sociale et familiale.