Generix fait l’acquisition de Keyneo pour créer un leader mondial des solutions SaaS de commerce Lire le communiqué

Transport
January 17, 2023

Transport : le TMS pour relever les défis écologiques et business de 2023

Article

Représentant près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre(1), le secteur du transport est exhorté à faire preuve de davantage de sobriété, tout particulièrement en cette période de tension énergétique. Dans ce contexte, le TMS constitue un levier incontournable pour accorder ces impératifs écologiques aux enjeux économiques des entreprises en 2023.

L’optimisation des tournées pour une efficience renforcée

Une solution TMS efficiente et adaptée permet d’atteindre 3 objectifs participant à l’optimisation du transport, tant d’un point de vue écologique qu’économique.

  • Améliorer le taux de chargement des véhicules : grâce aux données relatives au préchargement (préparation des commandes, gestion de l’entrepôt, etc.), le TMS permet au transporteur de définir avec exactitude les volumes de chargement. Le chargement des camions est ainsi optimisé, limitant considérablement le transport à vide.

  • Limiter le nombre de véhicules en usage : le TMS permet de définir un itinéraire selon de nombreuses contraintes (émissions de CO2, délais de livraison, planning des chauffeurs, etc.). Le transporteur peut ainsi choisir celui qui répond le mieux à ses différents impératifs.

  • Réduire la distance de livraison parcourue : le retour produit a un impact environnemental et business considérable. Grâce au TMS, il est possible d’intégrer la reprise de marchandises aux trajets des conducteurs pour, une fois encore, limiter les retours à vide. Cet outil permet aussi de piloter la mutualisation des ressources avec des partenaires.

Une sélection plus fine des modes de transport et des transporteurs

Grâce à ses fonctionnalités innovantes et aux données collectées, le Transport Management System (TMS) permet de sélectionner les solutions de transport combinant au mieux les enjeux environnementaux et business de l’entreprise.

  • Ajouter des points de rupture de charge : l’une des forces du TMS est de permettre l’association de différents modes de transport afin d’optimiser l’acheminement. Selon les contraintes relatives à la livraison (coût, délais, émissions de CO2, etc.), le transporteur peut par exemple combiner les solutions de transport (poids lourds, utilitaires, trains, etc.), ajouter plusieurs étapes de livraison (préacheminement, répartition, livraison du dernier kilomètre, etc.) ou encore opter pour une solution de distribution urbaine (scooter, vélo, etc.).

  • Comparer les transporteurs : le TMS collecte et agrège les données relatives aux précédentes livraisons. Cette data permet de sélectionner le transporteur et le mode de transport adéquats, et ce, au regard de nombreux critères (coût, volume pris en charge, bilan carbone, délais, etc.).

Une interface numérique plus vertueuse et responsabilisant les chauffeurs

En plus d’être éco-conçues pour limiter leur impact environnemental, les solutions applicatives sont orientées utilisateur afin de permettre aux chauffeurs de gagner en efficacité et d’être acteurs de la livraison.

  • Réduire l’empreinte de ses outils numériques : fonctionnement en mode SaaS, technologie « serverless » qui ne fonctionne qu’en utilisation, développement vertueux (pas d’animations inutiles, langages légers, etc.)… autant de caractéristiques du TMS qui permettent de limiter son impact environnemental.

  • Optimiser l’activité : à l’image de la solution développée par Generix Group, le TMS ne cesse de se doter de nouvelles fonctionnalités. Désormais, il peut d’ailleurs être piloté depuis une application mobile, permettant d’optimiser l’activité et les interactions des chauffeurs avec le TMS. Ces derniers peuvent ainsi être acteurs de la livraison, notamment en partageant des données de transport et en mettant à jour les informations relatives aux clients.

53 % des consommateurs numériques déclarent prendre en considération l’environnement lors de leurs achats en ligne, notamment au regard de la livraison(2).

Une analyse de la performance écologique, économique et qualitative

Grâce aux informations collectées, le TMS propose aux entreprises une centaine de KPI (indicateurs clés de performance). Elles peuvent donc réaliser une analyse multicritères de leur activité (émissions de CO2, coût du transport, délais de livraison, taux d’erreurs, taux de satisfaction client, etc.) et ainsi mieux accorder leurs différents impératifs :

  • le bilan carbone ;

  • la rentabilité ;

  • la qualité de service.

Dans le cadre du Plan de sobriété énergétique, adopté par les organisations patronales et syndicales le 6 octobre dernier, le secteur du transport s’est engagé sur plusieurs actions spécifiques afin de réduire son impact (3). Vous pouvez vous appuyer sur le TMS de Generix Group pour mettre en œuvre ces initiatives.

Sources :

(1) Les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports – Notre-environnement.gouv.fr – 2021 (2) Usage du mobile et achats responsables : les nouvelles pratiques des cyberacheteurs – Médiamétrie – 2020 (3) Plan de sobriété énergétique : Une mobilisation générale – Gouvernement – 2022

Nos derniers contenus

Prêt à optimiser les flux de biens et de données de votre Supply Chain ?

Travaillez avec nos équipes pour concevoir et mettre en œuvre la Supply Chain qui accompagnera votre croissance, adaptée à vos spécificités métier.