Dark stores : comment ils réinventent la logistique du dernier kilomètre

Publié le 29 septembre 2021

dark_stores_logistics_last_miles
generix_group
Rédigé
par
Generix Group
Catégories
Tendances

Ils ont la fonctionnalité d’un entrepôt, mais l’organisation d’un magasin. S’ils ont commencé à apparaître avant la Covid-19, les darks stores ont accéléré leur développement pendant la pandémie pour devenir un nouveau maillon important de la logistique urbaine. Conçus pour livrer les courses du quotidien en moins de 30 minutes, les magasins sans client offrent une réponse inédite aux enjeux d’agilité du e-commerce pour les produits de grande consommation. Décryptages d’une tendance de fond avec Jean-Charles Deconninck, Président du Directoire de Generix Group. 

Un service de grande proximité

Dans de grands entrepôts, conçus à l'exacte identique d'un magasin, les pickers préparent les commandes passées quelques minutes plus tôt. Dans leurs paniers virtuels, les consommateurs peuvent retrouver tous les produits de grande consommation de leur enseigne, depuis les produits alimentaires (frais, liquides, mais aussi traiteur, boulangerie, pâtisserie, boucherie) jusqu'aux produits d'hygiène. Dans moins de trente minutes, leurs courses seront devant leur porte.

 

Un temps de livraison réduit pour les entreprises...  

En augmentant les points d'accès à une enseigne, la capillarité d'approche client se fait plus forte. Alors que les drives sont un moyen de commerce suburbain, puisqu’ils rendent nécessaires l’usage d’un véhicule, les dark stores font dans l'extrême proximité, avec une forte appétence pour les produits d’hygiène et de grande consommation. « Avec les dark stores, on répond aux besoins de proximité et de produits locaux demandés par les consommateurs, confirme le président. L’impact environnemental est également très positif. » 

L'administratif devient également plus simple : « On va traiter les dark stores comme des magasins, avec un approvisionnement à peu près similaire, note Jean-Charles Deconninck, mais sans ses contraintes. » Dans un pays à forte réglementation, comme en France, il existe en effet un processus bureaucratique contraignant, que les dark stores permettent d'éviter. « En plus de cela, le e-commerce permet de diminuer la densité en magasin. Levier utile en cas de jauge par exemple, ce que l'on a connu cette année. » 

 

… mais surtout pour les clients !

Grâce aux dark stores, les consommateurs voient l'offre de commerce se diversifier. « Ces magasins proposent un nouveau canal de distribution, soutient Jean-Charles Deconninck. Ils augmentent les points d'accès et encouragent le commerce de proximité. » 

Et pour les clients, les journées s'allongent ! « Les consommateurs disposent d’une meilleure souplesse. Ils peuvent désormais faire leurs courses n'importe quand. Leur amplitude horaire de vie devient plus importante. »  

 

Un service à échelle humaine

Alors que ces magasins sans clients se font de plus en plus nombreux, aujourd'hui se pose la question du développement des outils d'automatisation et de robotisation dans ce système de vente. Mais selon le président du directoire de Generix Group, le travail de picker devrait rester manuel. « Les dark stores sont peu automatisés, explique-t-il. Leurs surfaces ne sont en général pas suffisantes et les moyens trop complexes et coûteux pour une bonne rentabilité. L'automatisation se développe plus au niveau des entrepôts et des flux logistiques. » Ce besoin de main-d'œuvre offre un avantage supplémentaire : la relocalisation de certaines typologies de métiers vers les villes.

 

Un développement poussé par la demande

Il est possible que certains magasins traditionnels se transforment en dark stores. « La densité de commerce de proximité va rester ce qu'elle est, prévoit Jean-Charles Deconninck, car on est à un niveau de saturation élevé. Comme il est difficile de trouver de la surface commerciale, les enseignes vont sans doute convertir certains de leurs magasins en dark stores. » 

À titre d'exemple, Il Gigante, leader de la grande distribution en Italie du Nord et spécialiste des produits frais, utilise les solutions WMS et OMS de gestion de la chaîne d'approvisionnement de Generix Group pour remplacer certains de ses points de vente en dark stores depuis 2019. En effet, la proximité du fonctionnement de ces magasins sans clients et de celui des entrepôts, notamment sur les tâches de picking, rend tout fait pertinente l’utilisation d’algorithmes WMS, optimisant la préparation des commandes et offrant une visibilité aiguisée sur les stocks. Également encadrés d’outils OMS spécifiques, au service d’une personnalisation précise des push produits et d’actions de fidélisation clients, les dark stores et leur gestion s’intègrent naturellement aux stratégies omnicanales. 

« Nous sommes dans un modèle de grande pluralité commerciale, conclut le président : auparavant, le paysage était composé de supermarchés et d’hypermarchés, maintenant il y a le choix. Les consommateurs ont repris les rênes de la consommation. »