Skip to main content
tendências varejo NRF 2019
By Philippe PETIT
on 01 Feb 2019 9:12 AM

De retour du NRF Retail’s Big Show, les équipes de Generix Group vous livrent leur analyse des dernières tendances du retail observées au Javits Center de New-York. Très orientée sur les points de vente, l’omnicanal et analyse des données clients, cette 108e édition était particulièrement riche en innovations proposées par les grands acteurs du commerce et des startups intervenant souvent en partenariat. Tour d’horizon des grandes orientations 2019 du commerce connecté.

 

Les nouvelles technologies et l’IA encore et toujours plus au service de l’expérience client


Les robots s’invitent en points de vente

Très présents en entrepôt, notamment en préparation de commandes, les robots mobiles – autonomes ou associés à un préparateur – permettent d’accélérer l’automatisation des chaînes logistiques, et donc les délais de traitement. Dorénavant déployés en magasin, ils repèrent et signalent les produits manquants en vue d’un réapprovisionnement et utilisent la reconnaissance visuelle pour inventorier les rayons. Certains d’entre eux sont même capables de remplir les rayons automatiquement.


Le visuel et la voix pour faciliter les commandes

Véritables atouts pour faciliter la prise de commande, la recherche vocale et la reconnaissance visuelle étaient omniprésentes dans les allées du salon. Aux États-Unis, 20 à 25 % des recherches sont effectuées par la voix. Les assistants vocaux font de plus en plus incursion dans tous les domaines de la vie courante (smartphones, ordinateurs, automobile…). Si les outils de type Google Home et Amazon Echo sont encore peu exploités dans le commerce, ils vont inévitablement se démocratiser et y trouver leur place.

De nombreuses startups se positionnent actuellement sur ce créneau prometteur comme sur celui de la reconnaissance visuelle. Une technologie déjà très appréciée dans les domaines de la mode et de la maison, avec laquelle il suffit de prendre un article en photo et de soumettre l’image au moteur pour obtenir les références similaires dans le catalogue d’un commerçant.


L’intelligence artificielle sous toutes ses formes

De la mise à jour automatique des étiquettes en linéaire à l’analyse client, l’IA est au cœur des dernières tendances du retail. Grâce aux caméras intelligentes et capteurs RFID, l’enregistrement automatique des produits prélevés en magasin permet d’éviter les passages en caisse.

Toujours en recherche d’innovation, les startups rivalisent d’imagination pour développer les magasins sans caisse. L’intelligence artificielle, omniprésente dans les points de vente sous différentes formes, permet ainsi d’animer et de fluidifier le parcours client.


Sur le même thème : Encaissement : un front-office plus focus client


Le magasin, véritable vivier data pour l’analytics

Avec la digitalisation des points de vente, le commerce physique reprend de la valeur aux yeux des retailers. Truffé de capteurs et d’outils numériques, le magasin est un formidable terrain de jeu pour le data analytics. Les magasins connectés permettent d’obtenir des données précieuses sur le comportement d’achat des consommateurs : les produits regardés ou pris en main, les zones d’arrêt… Objectifs : pouvoir ajuster les offres produits et améliorer l’expérience client. 

Avec le machine learning, la data devient toujours plus stratégique. Les algorithmes d’analyse optimisent des processus logistiques dans lesquels les flux de produits sont déjà bien rodés. L’omnicanal étant désormais la norme, il est par ailleurs beaucoup plus facile d’améliorer le parcours client.

 

Tendances du retail : vers un OMS intégrant les derniers kilomètres et la gestion des retours ?


La gestion des derniers kilomètres en ligne de mire

Jusqu’à maintenant, l’order management était concentré sur le commerce unifié (physique et digital), la gestion des entrepôts et la visibilité des stocks pour satisfaire au mieux le client final. Avec l’omnicanal, la réflexion porte aujourd’hui davantage sur les façons d’exploiter les nouvelles technologies à disposition et les données collectées, tant sur le web qu’en point de vente.

Les retailers dotés d’OMS sont entrés en phase d’affinage vis-à-vis du système. La problématique actuelle est notamment de pouvoir s’attaquer aux opérations réalisées sur les derniers kilomètres.


À lire également : 3PL et logistique urbaine : le défi du dernier kilomètre


Reverse logistics ou le traitement des retours clients

Pour mieux satisfaire les exigences des consommateurs, les entreprises doivent désormais intégrer des flux inversés (reverse logistics) pour traiter le retour en entrepôt ou en magasin des produits commandés en ligne. Amazon répond déjà très bien à cette problématique. L’enjeu prioritaire réside en particulier dans le contrôle qualité : ainsi, certains commerces spécialisés dans le retail textile utilisent des renifleurs pour détecter si les vêtements retournés ont été portés.

Si les flux de livraison sont désormais bien maîtrisés, la gestion des retours reste un élément clé d’optimisation pour les retailers. C’est un nouveau défi pour les commerçants mais aussi pour les éditeurs de solutions digitales.


Pour aller plus loin : [Ebook] Les 7 défis des retailers français

 

Les grands acteurs du numérique (SAP, Microsoft, Google) et de la distribution (Amazon, Alibaba) travaillent désormais en communauté pour inventer de nouveaux services répondant aux attentes de des clients. En s’appuyant sur un microcosme de partenaires innovants, et en intégrant les dernières tendances du retail, ces méga-structures construisent le commerce de demain sur fond de bataille technologique. Qu’il s’agisse de robots, de recherche vocale et visuelle ou d’intelligence artificielle, l’innovation comme facteur d’optimisation était plus que jamais au cœur du NRF Retail’s Big Show 2019.
 

Philippe PETIT

Directeur opérations Generix Omnichannel Sales