Skip to main content
protocole EBICS 3.0
on 29 Nov 2018 9:13 AM

Après plus de 6 ans de bons et loyaux services, la version EBICS 2.4 utilisée en France cédera la place à la version EBICS 3.0. Dès le 27 novembre 2018, toutes les banques et établissements français de paiement devront se plier à ce nouveau protocole de transfert de données bancaires. Son but : permettre l’interopérabilité totale des solutions des divers pays et lever un des freins au déploiement paneuropéen du protocole.

 

Aux origines d’EBICS 

Sélectionné par la communauté bancaire française en 2006 pour remplacer les protocoles ETEBAC, EBICS, d’origine allemande, a été mis en œuvre dès 2010 pour les échanges entre les banques et leurs clients entreprises.

Utilisant le réseau ouvert Internet et néanmoins complètement sécurisé, son usage s’est rapidement imposé en France. Son mode de fonctionnement TS permet en effet de signer les ordres dès le transfert, rendant inutile une confirmation à posteriori via un canal alternatif (dite signature disjointe).

Le 19 mai 2018, le  Comité français d’organisation et de normalisation bancaire (CFONB) a organisé un atelier thématique consacré au protocole EBICS 3.0. Au programme, les modalités de son implémentation en France.

 

EBICS 3.0 : quels avantages ? 

Bien que basées sur la même norme EBICS 2.4.2, les implémentations française, allemande et suisse rendaient incompatibles les communications EBICS transfrontalières. L’adoption de la version 3.0 permettra l’interopérabilité totale des solutions.

Pour un usage exclusivement français, la version EBICS 3.0 n’apporte pas de fonctionnalité supplémentaire. Néanmoins, elle facilite le paramétrage des transferts en normalisant la définition des fichiers.

L’adoption de cette norme par les communautés bancaires française, allemande et suisse facilitera également les évolutions communes (signatures disjointes, nouveaux types de certificats X509) et l’adoption du protocole sur toute la zone SEPA.

L’usage du protocole EBICS n’est pas limité aux échanges de fichiers bancaires. Il est neutre vis-à-vis des fichiers transférés et du réseau IP utilisé, ce qui en fait une alternative pertinente au FTP pour sécuriser les transferts.

Grâce à cette norme, la vérification des données transférées est automatique.

Les fonctionnalités sont les mêmes que la version précédente, mais le traitement devient plus performant et offre de nouvelles possibilités.

 

Generix Group passe au 3.0

Generix Group a d’ores et déjà implémenté cette nouvelle version dans sa solution E-banks Services, un logiciel d’échanges électroniques reposant sur le protocole EBICS. Ainsi, pendant une longue durée, les clients Generix Group pourront utiliser alternativement la version 2.4 et la 3.0, les banques ayant l’obligation d’offrir la possibilité d’utiliser les deux.

 

Dans un contexte multi-bancarisé, E-Banks Services automatise les échanges électroniques avec vos partenaires financiers et permet d’échanger tous types de flux vers toutes vos banques. Vous disposez ainsi d’une interface homogène pour configurer vos échanges, administrer vos banques, vos comptes, vos utilisateurs, et suivre vos opérations en temps réel !

 

En savoir plus sur E-banks Services

Christophe Viry

Expert in EDI, Software integration, e-invoicing…