Pour la 6è année consécutive, Generix est nommé dans l’édition 2024 du Magic Quadrant™ de Gartner® pour son Warehouse Management Systems (WMS) Voir le communiqué de presse

Chaîne d’approvisionnement
April 19, 2023

Les 10 risques majeurs pour la Supply Chain en 2023

Article

Pénuries, inflation, enjeux climatiques, crises géopolitique et sanitaire… la répétition et la diversité des aléas observés depuis trois ans semblent vouées à devenir la norme. Découvrez la cartographie des principaux risques de la Supply Chain en 2023, pour permettre aux acteurs de gagner en résilience face à ces sujets.

La peur de ne pas pouvoir répondre à la demande

Alors que l’année 2022 a vu le retour de la croissance pour certains secteurs d’activité et l’apparition de nouvelles difficultés pour d’autres, tous constatent l’instabilité du contexte global, avec toujours plus d’incertitudes et de contraintes. Pour 2023, la quatrième édition du Baromètre des risques supply chain, réalisé par le cabinet Kyu Associés en partenariat avec France Supply Chain, l’Amrae et l’école des Arts et Métiers, laisse apparaître que de nouvelles perturbations sont en effet attendues par les acteurs économiques de la supply chain. Avec en tête le problème capacitaire globale des supply chains dû à une pénurie de matières, de composants et de travailleurs.

Ces pénuries s’expliquent par plusieurs facteurs, notamment la crise du Covid qui a entraîné le fort ralentissement voire l’arrêt de certaines productions, mais aussi des difficultés de recrutement liées aux nouvelles attentes des collaborateurs en quête de plus de sens dans leur environnement professionnel, ainsi que de meilleures conditions de travail et de rémunération.

Hausse des coûts et cyber risques

Autre source d’inquiétude : la hausse des coûts, citée en deuxième position par les sondés. Avec la reprise de la consommation liée à l’après crise sanitaire, l’inflation a fait son retour. Cette inflation est entretenue par la hausse des prix des matières premières, due notamment à certaines pénuries, et à l’augmentation des coûts de l’énergie et donc du transport, en lien avec la guerre en Ukraine. En réponse, des solutions digitales telles que TMS – Gestion du transport de Generix, permettent d’optimiser son budget déplacements, notamment en référençant de nouveaux transporteurs pour mieux maîtriser ses coûts. Le spectre des défaillances d’entreprises plane car de nombreux acteurs de la supply chain n’ont pas la possibilité de répercuter ces hausses sur leurs prix de vente et certaines entreprises très énergivores font face à un vrai problème de rentabilité. Les entreprises, particulièrement les petites et moyennes, s’inquiètent également du risque cyber, en troisième position des menaces préoccupantes. Souvent visées par les hackers comme porte d’accès aux grands comptes dont elles sont les fournisseurs, les PME n’ont pas toujours les moyens de se protéger. D’autant que le risque s’amplifie avec la digitalisation croissante de la Supply Chain.

Risques géopolitiques et logistiques

Les risques géopolitiques actuels représentent également un sujet d’appréhension pour de nombreux acteurs. Le conflit Russie-Ukraine impacte fortement les supply chains de plusieurs secteurs déstabilisés par des approvisionnements défectueux – qu’il s’agisse du gaz russe, de céréales ukrainiennes, de fertilisants russes pour l’agriculture, de minerais de fer, de fonte, de lithium, de titane… Au-delà des pénuries, ce conflit nourrit l’inflation et pourrait entraîner des politiques de plus en plus protectionnistes, préjudiciables aux échanges internationaux. Les tensions entre Chine et Etats-Unis au sujet de Taïwan pourraient également avoir des conséquences importantes, Taïwan représentant 65 % du volume de semi-conducteurs mondial.

A la cinquième place, le baromètre fait apparaître les risques logistiques. Le fret maritime reste en tension, perturbé par des grèves dans plusieurs ports et une surcharge de travail pour rattraper les retards pris pendant la crise sanitaire. Quant au transport routier, il doit faire face à une demande de plus en plus forte avec la hausse du e-commerce, mais subit parallèlement une pénurie de chauffeurs qualifiés, en raison des niveaux de salaires et des conditions de travail difficiles. La mise en place de solutions d’optimisation des transports, comme la solution 3PL Portal développée par Generix, permet d’organiser ses affrètements avec plus de sérénité.

Climat, pandémie, RSE…

Dans la suite du classement des risques attendus par les acteurs de Supply Chain, viennent la volatilité de la demande, obligeant les entreprises à jongler entre pénuries et surstocks ; la rareté de certaines ressources, renforçant la nécessité pour elles de diversifier leurs approvisionnements ; ou encore la crise climatique dont l’année 2022 a connu des événements extrêmes partout dans le monde et qui n’épargnent pas les infrastructures logistiques et les outils de production de la supply chain.

En fin de classement des risques pour 2023 persistent la présence de la pandémie, avec le risque des contaminations venues de Chine, et le risque pour les acteurs de la Supply Chain de ne pas parvenir à mettre en place des stratégies RSE respectueuses des différentes réglementations de plus en plus contraignantes. Là aussi, des solutions digitales existent. L’outil Collaborative Replenishment de Generix permet ainsi d’améliorer sa politique RSE à travers le suivi de différents indicateurs (réduction de la consommation d’énergie, du nombre de KM parcourus, du gaspillage, prise en compte des DLUO…).

Nos derniers contenus

Prêt à optimiser les flux de biens et de données de votre Supply Chain ?

Travaillez avec nos équipes pour concevoir et mettre en œuvre la Supply Chain qui accompagnera votre croissance, adaptée à vos spécificités métier.