Skip to main content
automazione logistica
By Laurent Cochet
on 19 Mar 2019 9:00 AM

Les entrepôts franchissent de plus en plus le cap de l’automatisation pour rester compétitifs face à une concurrence accrue. Et pour cause, la gestion des flux logistiques peut être grandement améliorée grâce à la mécanisation, à tous les niveaux de la chaîne logistique. Quels sont les avantages offerts par l'automatisation des entrepôts et les conséquences qu’elle peut avoir sur l’organisation interne ? Quelles solutions techniques existent aujourd’hui pour optimiser les opérations de la chaîne logistique dans un contexte où le E-Commerce est de plus en plus prépondérant? Décryptage.

Enjeux et bénéfices de l'automatisation des entrepôts

Si elle présente de nombreux avantages sur le plan opérationnel, la mécanisation n’est pourtant pas sans contraintes pour les gestionnaires d’entrepôts. Autant d’arguments à avoir en tête pour bien mesurer le retour sur investissement d’un système d'automatisation des entrepôts.


Les avantages de l’entrepôt automatisé

L’un des gros atouts de l'automatisation des entrepôts est de pouvoir améliorer la productivité, répondre à la difficulté d’embauche lors des pics d’activité et réduire la pénibilité du travail en éliminant certaines tâches à faible valeur ajoutée. La mécanisation peut s’avérer également intéressante pour résoudre des problématiques de coût et de rareté du terrain grâce à la densification du stockage amenée par certaines solutions.

La notion de taux de service étant désormais omniprésente dans la stratégie logistique, il faut aujourd’hui pouvoir améliorer la qualité des prestations en diminuant les erreurs d’exécution. C’est ce que permettent les automates, en diminuant la pression qui pèse de plus en plus sur les opérateurs de la Supply Chain.


Les défis posés par l'automatisation des entrepôts

Même en bénéficiant d’un crédit d’impôt, le coût d’un projet d'automatisation est loin d’être négligeable, surtout s’il s’agit de traiter des opérations e-commerce. La vente en ligne se traduit en effet souvent par des commandes au détail très gourmandes en ressources. C’est pourquoi la préparation de commandes e-commerce reste majoritairement manuelle, sauf dans certains pays comme la Chine où les chaînes logistiques traitent généralement des volumes gigantesques.


À lire également : Supply Chain : Les bonnes pratiques pour s’implanter en Chine


La maintenance des systèmes, lorsqu’ils sont automatisés, est également plus complexe à gérer. Pour maintenir ses capacités opérationnelles en cas de panne, l’entreprise tenue de réagir rapidement doit par ailleurs avoir réfléchi à des scénarios d’escalade. Sans compter que l’automatisation des entrepôts peut également engendrer une perte de souplesse dans les processus. Un système automatisé est plus difficile à modifier, et peut donc bloquer l’entreprise dans ses évolutions.

Se pose également la question de la rentabilité en période de faible activité dans les secteurs soumis à une forte saisonnalité. Si les outils sont dimensionnés en fonction des pics d’activité, l’entrepôt risque de voir ses équipements sous-utilisés durant les périodes creuses. Il est alors préconisé d’automatiser sur la base d’une activité moyenne et de compenser les besoins par des solutions alternatives ou l’embauche d’intérimaires.

Quoi qu’il en soit, le raccordement d’automates à un système d’information doit être anticipé et planifié. Il faudra s’assurer au préalable que les équipements sont compatibles et peuvent s’interfacer avec le WMS de l’entrepôt.

Des solutions techniques à tous les niveaux de la chaîne

De nombreux dispositifs techniques existent aujourd’hui sur le marché en faveur de l'automatisation des entrepôts, de la réception des marchandises à la préparation des commandes en passant par le stockage. 


À la réception des marchandises

De façon globale, la réception des marchandises en entrepôt est peu automatisée. Parmi les solutions d'automatisation des entrpôts figure l’utilisation de convoyeurs pour acheminer les cartons au moment du déchargement. D’autres convoyeurs peuvent ensuite partir stocker les produits de manière autonome. Une forme de mécanisation « basique », qui dans certains cas, ne nécessite peu d’interactions avec le système d’information.


Durant les opérations de stockage

Plusieurs solutions de mécanisation existent également pour optimiser les opérations de stockage. Il s’agit de systèmes automatisés se déplaçant dans les allées pour déposer et récupérer des produits dans les emplacements de stockage. Selon les systèmes ils gèrent des palettes, des cartons ou des produits unitaires stockés en casier plastique, et sont plus ou moins rapides et sophistiqués pour répondre à des besoins spécifiques.

On pourra citer ici les principales technologies :


Les trieuses

automatisation des entrepôts

L’univers des trieuses est trop vaste pour être abordé dans cet article qui s’inscrit dans un contexte e-commerce, où les trieuses sont moins utilisées. Leur puissance et leur débit restent nettement supérieurs aux systèmes décrits plus bas, mais elles présentent moins de souplesse et sont destinées à traiter de gros volumes plutôt stables.


En préparation de commandes

L'automatisation de la préparation au détail nécessite souvent de plus gros volumes pour se justifier économiquement. Les exigences de qualité et le coût unitaire des produits sont également des éléments déterminants dans l’équation de retour sur investissement.

L’offre dans ce domaine est fort variée, mais avant de parler de véritable mécanisation, il est essentiel citer trois technologies qui y sont parfois associées.

Le principal type de mécanisation rencontré en préparation est appelé Goods to man, littéralement « le produit vers la personne ». Avec ce type de solution, ce sont les marchandises qui viennent directement à l’opérateur chargé de finaliser la préparation de la commande. Un process particulièrement adapté pour les produits à faible rotation.

automatisation des entrepôts

Ce système s’appuie sur des techniques de stockage automatisé, de prélèvement et de convoyage ou de véhicules auto guidés, nécessaires pour amener les marchandises vers un poste de travail qui, lui, est fixe. On distingue deux technologies majeures : 

automatisation des entrepôts

automatisation des entrepôts

Des systèmes en lien avec les solutions logistiques

S’il s’agit d’éléments mécaniques, ces systèmes d'automatisation des entrepôts ne doivent pas pour autant être dissociés des systèmes informatiques de l’entreprise. En constante évolution, les solutions logistiques telles que le WMS sont aujourd’hui en mesure de répondre à des problématiques de gestion en lien avec l’opérationnel.


Pour aller plus loin : Les bénéfices des WMS nouvelle génération


Ces outils informatiques sont devenus indispensables pour traiter les énormes volumes de données fournies par les capteurs et objets connectés. Capables d’intégrer différentes fonctionnalités pour répondre aux problématiques spécifiques de la Supply Chain, ils permettent désormais de piloter les opérations logistiques en temps réel et d’avoir une visibilité 360° sur les stocks.

La mise en œuvre de systèmes d'automatisation des entrepôts peut s’avérer très avantageuse en termes de productivité, de rapidité d’exécution, de diminution des erreurs ou encore de gain de place. Pour autant, des évolutions de conjoncture ou de stratégie de l’entreprise pourront rendre ces installations rapidement inadaptées. Il convient donc d’être bien accompagné pour garantir l’adéquation du système avec les besoins internes et les évolutions du marché. Besoin de conseils pour automatiser votre entrepôt et optimiser votre chaîne logistique ? Bénéficiez de notre offre d’accompagnement liée à la solution Generix Group WMS.

 

Découvrir le WMS Generix Group

Laurent Cochet

Senior Principal Consultant, is developing Generix Consulting Services to accompany Customers in their Supply Chain Digital Transformation. He has a particularly strong expertise on Apparel and Footwear products lifecycles and E-Commerce logistics.