Collaboration hommes-robots : quels bénéfices dans l’entrepôt ?

Publié le 25 mai 2022

collaboration_hommes_robots_benefices_entrepot
generix_group
Rédigé
par
Generix Group
Catégories
Entrepôt
Tendances

Dans le secteur logistique, le grand défi ne porte plus tant sur la question du remplacement des collaborateurs par des robots intelligents, que sur la bonne manière d’organiser leur collaboration. On parle parfois de cobots pour qualifier ce duo humain-robot, voué à travailler ensemble, dans le même espace de travail, autour d’objectifs communs. Voici les bénéfices qui en découlent.
 

Robots et humains : allier le meilleur des deux mondes

Même dopés au machine learning, les robots sont beaucoup moins flexibles et adaptables que nous autres humains. Leur intelligence est artificielle : elle leur permet certes d’apprendre des expériences passées, mais pas d’improviser ou de prendre les bonnes décisions face aux situations imprévues ou inconnues. Bref, les robots sont globalement dénués de soft skills, ces compétences comportementales propres aux humains, comme la créativité ou l’esprit l’initiative. En revanche, dans un entrepôt, ils sont beaucoup plus précis, bien plus rapides et plus stables que les opérateurs, puisqu’ils résistent à la fatigue et au stress. On peut donc facilement leur confier des tâches répétitives et pénibles, pour assister les collaborateurs, les compléter ou les soulager.

Dans notre monde industriel robotisé et connecté, la finesse d’analyse de l’humain, sa capacité de réflexion et de recul critique, sa capacité à prendre en compte l’environnement et le contexte de travail, redeviennent essentiels.
 

Une réponse aux nouveaux enjeux du secteur logistique

L’émergence de la robotique collaborative dans les entrepôts répond à de nouveaux besoins liés à la demande croissante de produits customisés, de services hyper-personnalisés ou encore d’emballages sur-mesure. Ces tendances conduisent à une mise à jour constante des flux et des processus et à un besoin permanent d’adapter les gestes et les mouvements : des contraintes que les robots traditionnels ou autonomes ont parfois du mal à bien gérer… Ils restent cependant des alliés dont on peut difficilement se passer, dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre qualifiée, où les délais de production et de livraisons sont de plus en plus serrés et les entrepôts parfois gigantesques.

« Dans le secteur logistique, les cobots sont notamment impliqués dans des activités de picking, de palettisation ou l'assemblage. Ils peuvent aussi être connectés aux véhicules autoguidés », définit l’Université de Parme, dans son analyse bibliométrique sur les robots collaboratifs dans les environnements logistiques 4.0, publiée en janvier 2021.
 

Des gains de performance

L’impact des technologies de la révolution industrielle 4.0 - dont la robotique collaborative est l’un des piliers - est très significatif pour le marché des services logistiques. Selon le Forum mondial économique, cette transformation digitale pourrait permettre au secteur de réaliser jusqu’à 34,2 % d'économie de coûts et générer 33,4 % de recettes supplémentaires pour les activités logistiques.

Une expérience documentée par des chercheurs brésiliens dans un ouvrage récent semble confirmer le bénéfice très net des cobots en matière de performance. Elle a consisté à comparer un poste d’assemblage fondé sur une collaboration humain-robot, avec la même tâche robotisée. Résultat : la synergie collaborative génère une augmentation de 24,3 % de la productivité. Les synergies entre l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle sont donc puissantes !

 

Une protection de la santé physique des collaborateurs et un allègement de leur charge mentale

La robotique collaborative offre en outre des bénéfices clairs sur le plan ergonomique, réduisant les risques de troubles musculosquelettiques. Une autre expérience scientifique, allemande cette fois-ci, a montré que les scénarios de collaboration homme-robot permettaient de réduire la tension musculaire des opérateurs jusqu’à 90 % lorsqu’ils réalisent leurs tâches manuelles. De plus, cette approche permet à l’humain de dégager du temps pour se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée – et joue donc un rôle positif pour limiter le stress lié aux cadences.

Autre avantage non négligeable : la collaboration homme-robot offre une réponse aux contraintes sanitaires. La crise pandémique a d’ailleurs contribué à faire évoluer plutôt positivement la perception des cobots dans le secteur logistique, comme en atteste une récente enquête en ligne sur le sujet.

Si la robotique collaborative offre de nombreuses perspectives dans le secteur logistique, sa mise en place effective est un enjeu assez nouveau, soumis à plusieurs conditions de réussite. Parmi elles, l’implication active des opérateurs dans la réorganisation des processus… et le recours à un système de gestion des entrepôts capable d’intégrer et de s’adapter à la collaboration homme-robot. 

Cet article pourrait également vous intéresser :