Management des équipes en entrepôt : le nudge plutôt que le flicage

Publié le 16 mars 2022

management_entrepot_nudge
generix_group
Rédigé
par
Generix Group
Catégories
Industrie
Tendances

Motiver et sensibiliser les collaborateurs est un défi permanent dans les entrepôts. Comment se renouveler, pour faire converger durablement l’engagement des équipes, la performance et la confiance mutuelle ? Dans un environnement où les tâches sont souvent pénibles et répétitives, cette équation est complexe. Adossées à un système solide et innovant de gestion des entrepôts, les nouvelles approches de l’attention et de la motivation fondées sur le concept de « nudge » peuvent aider à maintenir un équilibre. Explications.

Nudge : de quoi parle-t-on ?

On distingue traditionnellement deux types de motivations au travail :

  • la motivation extrinsèque, déclenchée par un facteur extérieur (la reconnaissance du manager et/ou des pairs, la rémunération ou la gratification, le risque de sanction…)
  • la motivation intrinsèque, plutôt liée à une force intérieure (la satisfaction du travail bien fait, le sens que l’on parvient à donner à son travail, le plaisir du lien social avec les collègues, la récompense symbolique en matière d’estime de soi ou d’accomplissement professionnel,  etc.)

 
Basé sur la psychologie sociale et les sciences cognitives, le nudge management peut compléter ces deux approches. Contrairement au management directif traditionnel, le principe du nudge consiste à encourager des comportements, sans exprimer explicitement ce qui est attendu. Il s’agit autrement dit d’un « coup de pouce » subtil pour inciter les collaborateurs à agir, sans pour autant les contraindre, dans leur propre intérêt et dans l’intérêt de l’entreprise.
 

Peindre au sol des passages piétons sous forme de trompe l’œil avec effet 3D pour inviter les automobilistes à ralentir ; proposer des assiettes plus petites dans les cantines et restaurants en libre-service pour limiter le gaspillage alimentaire ; coller des stickers sur les contremarches d’un escalier avec la promesse de calories brûlées, pour encourager les utilisateurs à désengorger les escalators et faire de l’exercice… Ce sont quelques exemples concrets émanant de cette approche du nudge. Appliqué au monde de l’entreprise en général, et au travail en entrepôt en particulier, que peut-on en attendre ?
 

Nudge dans l’environnement industriel et logistique : quelques pistes inspirantes

Sécurité : renouveler et diversifier les marquages au sol

Dans un entrepôt, une signalétique claire, intuitive et conforme aux normes est un des fondements de la politique de sécurité. Pour autant, rien n’empêche d’être créatif sur le fond et la forme du message, pour décourager les comportements à risque. Objectif : attirer l’attention sans avoir recours à des injonctions explicites ou à une menace de sanction, anxiogène et potentiellement inefficace. Parmi les exemples possibles : la silhouette d’une personne en train de chuter qui apparaît au sol uniquement quand le revêtement est mouillé. Ou un message du type « attrape-moi si tu peux » sur une rampe de sécurité.
 

Engagement au travail : donner de la visibilité aux équipes avec des informations et mises à jour en réel

 
Permettre aux collaborateurs de visualiser concrètement les tâches qui ont déjà été réalisées et celles qui les attendent dans les prochaines heures et les jours à venir ; leur permettre d’en distinguer la nature, d’identifier les autres collègues impliqués aux différentes étapes de la chaîne ou le profil-type du bénéficiaire final : toutes ces informations contribuent à donner du sens au travail de chacun et dissiper l’impression de répétitivité propre aux tâches de manutention dans les entrepôts. En plus d’être un levier de motivation pour les collaborateurs, cette visibilité offerte par les fonctionnalités digitales de ‘Resource Management’, intégrées aux solutions WMS de Generix Group, bénéficie aussi aux managers. Ils peuvent facilement attribuer les tâches en fonction des ressources disponibles et moduler en temps réel en fonction des besoins.
 

Empreinte environnementale, gestion des déchets : miser sur des dispositifs ludiques

Comment encourager les salariés à se soumettre à de nouveaux gestes, parfois pénibles et contraignants, pour limiter l’impact environnemental et l’empreinte carbone de l’entreprise ? Placer des paniers de basket-ball au-dessus des bacs de tri sélectif pour rendre la démarche plus ludique peut être une option. Autre idée : transformer les conteneurs de collecte de déchets plastiques en urnes transparentes – et ainsi demander chaque semaine l’avis des équipes sur un sujet fédérateur donné ou leur lancer des petits défis (« La salle pause, on la repeint : en vert ou en orange ? » ; « Saurez-vous reconnaître cet adolescent ? S’agit-il d’une photo du chef de l’équipe A ou de l’équipe B ? », etc.)
 
Particulièrement bénéfiques dans des contextes de transformation et de conduite du changement, les initiatives fondées sur le nudge doivent s’inscrire dans la stratégie de l’entreprise et s’articuler avec la culture et les pratiques RH en place. Autrement dit, les exemples donnés ici ne sont pas des recettes universelles. Avant de se lancer, chaque entreprise doit prendre le temps d’étudier les comportements à faire évoluer, déterminer les résultats souhaités et imaginer ses propres solutions nudge.