Skip to main content
API padronização Supply Chain
By Christophe Viry
on 25 Jun 2018 10:19 AM

La Supply Chain vit actuellement une profonde reconfiguration. Tenue de satisfaire les nouveaux enjeux du commerce, dont les flux s'accélèrent irrémédiablement, elle doit aussi faire face à une multiplication des acteurs et outils qui rendent l'infrastructure informatique toujours plus complexe. Pour améliorer son efficacité, repenser les processus de partage de l'information, mutualiser et collaborer devient crucial… D’où le développement de nouvelles technologies comme les API et la question de leur standardisation. Explications. 
 

De nouveaux enjeux pour les acteurs de la Supply Chain 

Avec l'accélération des flux, qu'ils soient physiques ou d'informations, les échanges temps réel et les interactions entre systèmes en deviennent la norme. Les professionnels de la Supply Chain doivent s'y adapter afin d'échanger plus rapidement avec leurs partenaires et clients pour rester dans la course. 

Autre challenge : évoluer en permanence pour rester compétitifs dans un écosystème de plus en plus complexe. Multiplication du nombre de partenaires dans les réseaux, croissance des volumes de données à traiter, protocoles de mise en conformité propres à chaque secteur, environnement économiques ou juridiques mouvant... Les contraintes sont de plus en plus fortes pour les acteurs de la chaîne de distribution, à la recherche de solutions pour optimiser leurs modes de fonctionnement. 

 

Le Multi-homing : effet pervers de la transformation digitale 

On constate aujourd'hui un véritable morcellement des solutions logicielles et outils digitaux. Conséquence : les acteurs de la Supply Chain doivent se connecter à de nombreux espaces numériques pour consulter et saisir les informations dont ils ont besoin, voire les importer dans leurs propres outils. 

Un phénomène renforcé par l’inachèvement de nombreuses procédures de transformation digitale et les architectures hybrides, qui engendre un véritable multi-homing. Concrètement, la multiplication d'applications, PDA, plateformes collaboratives ou portails auxquels doivent se connecter les différentes parties prenantes prend des proportions toujours plus difficiles à gérer.  

Et cette construction en silos a son lot d'effets négatifs. Enfermement des données, doublons, blocage de leur exploitation à des fins d’optimisation opérationnelle : autant d’embûches qui pavent la route des acteurs du domaine. 

 

API standardisées : la solution au problème ? 

Acronyme d'Application Programming Interface, une API désigne une interface de programmation. Cet ensemble d'instructions et de standards informatiques permet à 2 plateformes logicielles de communiquer entre elles de manière automatisée et programmable.  

À l’heure des services web et des architectures micro-services, les API se multiplient et permettent à chaque application informatique de publier des services qui seront consommés par d’autres applications. Ces API, aux coûts d'intégration très faibles, sont programmables à partir de composants tiers. Leur construction par assemblage pose la question de l’interopérabilité à grande échelle des API. 

De nombreuses API émergent ainsi sur le marché pour faciliter l'interopérabilité des services, quels que soient les outils et les solutions qu’utilise l'entreprise. Créant de nouvelles synergies entre les acteurs dans un contexte de plateformisation croissante, elles sont amenées à jouer un rôle décisif dans la Supply Chain. 


À lire également : Plateformisation : le futur de la Supply Chain ?  

 

Quelles perspectives pour les API dans la logistique ? 

La première API normalisée conçue dans le domaine de la logistique a récemment été dévoilée par GS1 France. Elle vise à interconnecter les agendas numériques des plateformes logistiques et transporteurs sur la fonction prise de rendez-vous – pour une livraison ou un enlèvement, notamment. 

Grâce à cette API, un transporteur sera autorisé à fixer des rendez-vous avec différents logisticiens depuis son propre système de gestion. En synchronisant ses opérations de transport, il pourra trouver la meilleure organisation pour gagner du temps dans ses déplacements.  

Les premiers retours d'expérience concernant cette API sont attendus en 2018. D’ici là, d'autres chantiers de co-construction devraient permettre d’interconnecter des systèmes. Objectifs : 

Pour GS1, qui est à l’origine des principaux standards d’identification des marchandises et d’échanges électroniques, la standardisation des API est une nouvelle mission qui va de soi. Après avoir normalisé les principales transactions inter-entreprises (commandes, fiches produits, factures…) la société s’attaque à présent à la standardisation des API utilisées dans l’écosystème du retail. 

 

API et EDI : combo gagnant ? 

Associer les avantages de l’EDI et des API standardisées offres des avantages multiples :

 

Dans le secteur de la Supply Chain, la standardisation des API semble être primordiale à leur industrialisation. Fragmentation numérique du secteur, multiplicité des intervenants, ressources financières limitées, volonté d'éviter les positions dominantes de certains opérateurs de plate-formes: les causes sont multiples. Mais la plateformisation de la logistique se présente comme un défi sans précédent. Enjeu : passer d'une offre atomisée en petits espaces collaboratifs hétérogènes à une organisation structurée, qui repose sur l’association d’API et EDI.

Christophe Viry

Expert in EDI, Software integration, e-invoicing…