Skip to main content
vivatech 2018 robô inteligencia artificial
By Vincent Feruglio
on 19 Jun 2018 10:19 AM

Les équipes de Generix Group étaient présentes à la 3e édition du salon Vivatech, du 24 au 26 mai 2018 à Paris. Plus de 100 000 visiteurs ont pris part à ce grand rendez-vous de l’innovation, parmi lesquels le président de la République, Emmanuel Macron, intervenant aux côtés de grandes entreprises et start-up innovantes. Sur la liste des exposants, éditeurs de logiciels et industriels de la santé, de la publicité ou encore du luxe se côtoyaient pour présenter leurs dernières innovations. Retour sur les temps forts du salon. 
 

La robotique et l’intelligence artificielle à l’honneur 

Pour ce salon Vivatech 2018, le ton est donné dès l’entrée : comme dans certaines boutiques américaines, des robots humanoïdes Pepper accueillent les visiteurs. Capables de reconnaître les principales émotions des humains, ces robots surprenants et attachants sont de plus en plus nombreux à renseigner les clients en magasin et commencent à entrer dans les foyers japonais. 

D’autres robots étaient au rendez-vous, notamment Alice, lointaine cousine de conception 100 % française. Elaboré par la société Cybedroïd, ce robot mobile et autonome a été conçu pour apporter ses services au grand public, en particulier aux personnes âgées ou en situation de handicap. 

 

vivatech 2018 robot intelligence artificielle supply chain transport

 

Dans les allées du salon, l’intelligence artificielle était également sur toutes les lèvres, appliquée en particulier au secteur de la santé et du social. Citons l’exemple de l’application Helpicto, qui permet de favoriser la communication avec les enfants autistes en transformant le langage en pictogrammes compréhensibles de tous grâce à l’IA. Pour lutter contre le cancer, l’Institut Curie en partenariat avec Intel a, pour sa part, réussi à implémenter un calculateur à haute performance afin d’accélérer le séquençage du génome et son interprétation. 

 

Vers de nouveaux modes de transport 

Côté mobilité, la révolution technologique poursuit son itinéraire vitesse grand V avec la mise au point de véhicules autonomes et modulables. Aux côtés du robot taxi AutonomCab inventé par la société française Navya, qui dessert déjà plusieurs villes et aéroports avec sa navette autonome, les vedettes du salon naviguaient dans les airs et sur l’eau. 

Après des premiers tests réussis en juin 2017, un nouveau prototype de bateau-taxi électrique SeaBubble voguait sur la Seine durant le salon. Dans le même temps, les toulousains d’Electric Visionary Aircrafts présentaient leur projet de dronecopter EVA X01, moyen de transport aérien électrique et autonome capable de décoller et se poser n’importe où en ville. Enfin, le salon Vivatech a été l’occasion pour Airbus et Audi d’évoquer leur projet commun, Pop.Up Next, prototype de navette capable de se déplacer sur route comme dans les airs. 


vivatech 2018 robot intelligence artificielle supply chain transport

 

 

Lire par ailleurs : Optimisation des coûts de transport : le TMS en première ligne 

 

En route vers la Supply Chain du futur 

Ces avancées technologiques liées aux robots, à l’intelligence artificielle et aux drones devraient très largement profiter à la Supply Chain. Il est fréquent désormais de voir dans les entrepôts des robots autonomes programmés pour interagir avec un système d’information central, d’autres robots ou encore des humains. 

 

 
Amazon, par exemple, utilise déjà dans certains entrepôts des mini-robots roulants capables de se glisser sous les rayonnages, de les soulever et de les déplacer au milieu d’un flux continu de chariots pour optimiser la préparation des colis avant livraison. Reste à voir ce que les innovations présentées apporteront au secteur dans les années à venir. 


À lire également : Plateformisation : l’avenir de la Supply Chain ? 

 

Riche d’enseignements, cette 3e édition de Vivatech était l’occasion de prendre le pouls des innovations technologiques qui risquent de bouleverser la Supply Chain. Depuis quelques temps, l’usine connectée apparaît comme un nouveau modèle d’organisation basé sur l’interaction entre machines, outils et postes de travail. En s’appuyant sur ces technologies, la chaîne logistique devrait entrer dans une nouvelle ère permettant d’accroître la performance de ses processus. Affaire à suivre.  

Vincent Feruglio

Digital Marketing Specialist