LES 3 INDICATEURS CLÉS DE PERFORMANCE D’UN VMI

Publié le 16 juillet 2018

noname
Image-Quentin-Censier
Censier
Quentin
Consultant - Supply Chain Project Manager
Catégories
B2B integration

Pour garantir une bonne gestion des stocks dans le cadre d’un processus VMI, les fournisseurs en charge des approvisionnements doivent pouvoir compter sur une solution collaborative performante. Quelles sont les critères à considérer par un industriel souhaitant s’engager dans un processus de VMI collaboratif ? Inventaire des KPI fondamentaux.

Le suivi et la couverture des stocks 

Dans la relation client/fournisseur, la gestion des stocks peut être partagée entre le distributeur et l’industriel : c’est ce que l’on appelle la GPA, pour « gestion partagée des approvisionnements ». Dans un contexte VMI (Vendor Managed Inventory), les approvisionnements des entrepôts et magasins sont entièrement confiés au fournisseur, qui doit acheminer les produits en fonction des besoins de ses clients. 

Pour bien gérer les approvisionnements, le fournisseur doit suivre précisément ses stocks afin de garantir un bon taux de couverture. Disposer d’une information à jour sur les niveaux de stocks dans les entrepôts et magasins permet ainsi de couvrir la demande de produits et d’éviter le surstockage ou les ruptures. Objectif : disposer de la bonne quantité du bon produit au bon moment, grâce à une évaluation très fine des besoins.  


À lire également : VMI : passez à la gestion de stocks collaborative 

 

Les prévisions de consommation

Pour gérer les approvisionnements au plus juste, les fournisseurs s’appuient sur des tendances prévisionnelles générées par la solution VMI. Pour être efficace, l’outil de gestion doit donc être capable de calculer les prévisions de consommation de manière pertinente et réactive. Le tout, en permettant de vérifier leur fiabilité en fin de cycle (quotidien, hebdomadaire ou mensuel) pour réviser les besoins d’approvisionnement à venir. 

Admettons que le logiciel prédise un besoin d’approvisionnement de 200 cartons auxquels est ajouté un stock de sécurité, il faut pouvoir mesurer en fin de cycle si la prévision correspondait bien au nombre de vente réalisées. But de l’opération : effectuer une éventuelle correction sur le cycle d’approvisionnement suivant, pour ne laisser aucune place au hasard. 

 

Le taux de service (aval) offert par le VMI

Lorsqu’un distributeur décide de se lancer dans un modèle de gestion collaborative des approvisionnements, il souhaite pouvoir obtenir un taux de service optimal. Son but premier : ne plus subir de ruptures de stock et toujours satisfaire la demande de ses magasins. 

En délégant sa responsabilité en matière de gestion des approvisionnements, une enseigne de distribution cherche à satisfaire les besoins de ses magasins de manière optimale, tout en réduisant leurs stocks. Le fournisseur doit donc être en capacité de livrer tous les jours les commandes envoyées à la centrale par les différents points de vente, et ainsi optimiser son taux de service. 


Sur le même sujet : Quelle évolution pour le marché du VMI ?  

 

Source image à la Une : Freepik

 

Ressources
Afficher moins de ressources
Image-Generix-Collaborative-Replenishment
- 24/03/2020
Télécharger la fiche produit : Generix Collaborative Replenishment

Améliorer les niveaux de services client, maîtriser les stocks, réduire les coûts, accroître les volumes de ventes grâce à la gestion collaborative des approvisionnements.

En savoir plus
Afficher toutes les ressources