Skip to main content
hégémonie de la carte bancaire en France
By Philippe PETIT
on 13 Aug 2019 9:04 AM

Plusieurs décennies après son invention, la carte bancaire est plus que jamais plébiscitée par les consommateurs français. Un premier cap a été franchi en 2001 lorsque les paiements par CB supplantent le nombre de règlements par chèques. Aujourd’hui, deux tiers des paiements dans les commerces sont réalisés par carte. Selon le Groupement des cartes bancaires CB, on compte en France 68,3 millions de cartes bancaires pour un volume de transactions de 564,6 milliards d’euros en 2017. Et son utilisation ne cesse de croître depuis les années 2000 avec la montée en puissance des achats sur Internet et la généralisation du paiement sans contact. Comment expliquer cette hégémonie ? Quelles sont les raisons du succès de la carte bancaire en France ? Retour sur l’histoire et l’avènement du moyen de paiement préféré des Français.

 

Carte bancaire : l’histoire d’une invention française

La carte bancaire voit le jour grâce à l’invention de la carte à puce. Et c’est un Français qui en dépose le premier brevet, dans la lignée de plusieurs travaux de recherche sur la mémoire portative. 

Roland Moreno : un Français inventeur de la carte à puce

Si la notion de mémoire portative est décrite dès 1947 par un ingénieur britannique, il faut attendre le 25 mars 1974 pour qu’un premier brevet concernant un dispositif de carte à puce soit déposé. C’est l’inventeur français Roland Moreno qui en est à l’origine. Il le complète ensuite par différents certificats d’addition permettant de sécuriser le dispositif : comparaison interne du code confidentiel, auto-destruction de la carte en cas d’erreurs répétées du code et protection de zones prédéterminées contre la lecture, l’écriture, la modification et l’effacement. La carte à puce était née, ouvrant la voie à de nombreuses utilisations innovantes en matière d’identification et de paiement.

L’adhésion immédiate des Français à ce nouveau mode de paiement

La carte bancaire en France est immédiatement adoptée par les consommateurs. Première explication : son format novateur permet de glisser la carte facilement dans un portefeuille, à l’inverse du chéquier ou même du cash. Deuxième raison, plus immatérielle : une forme d’attachement vis-à-vis d’une invention française qui va révolutionner la dématérialisation des services.

 

À lire également : Dématérialisation : après la facture, le ticket de caisse

 

La carte bancaire en France : les clés du succès 

Ce moyen de paiement ne manque pas d’atouts. Très sécurisée, la carte bancaire a su évoluer à travers le temps et offrir de nombreux services à ses utilisateurs pour devenir complètement indispensable.

La sécurité, atout numéro 1 de la carte bancaire

La sécurisation du dispositif repose sur la succession de plusieurs étapes nécessaires pour valider un paiement : la saisie d’un code PIN avec cryptogramme et un éventuel système de sécurité de type 3D Secure pour vérifier auprès du client la véracité de la transaction. Inviolable, la carte bancaire n’a d’ailleurs jamais été piratée, ce qui en fait une invention enviée dans le monde entier. C’est pourquoi elle a été choisie comme modèle pour le développement de la carte Vitale.

Un système évolutif et fortement adaptable à de nouveaux besoins

Avec l’arrivée du e-commerce, la carte à puce a su coller aux mouvements de la digitalisation des transactions de manière agile et intelligente. Résultat : la carte bancaire a réussi à tirer son épingle du jeu là où on pensait qu’elle pourrait être en difficulté.

Un moyen de paiement ultra-pratique et simple d’usage

Avec un seul support, il est devenu possible de remplacer les chèques pour les paiements et de retirer de l’argent liquide aux distributeurs automatiques de billets. La carte bancaire est, de plus, utilisable partout. 
Avec l’arrivée du paiement sans contact, les utilisateurs ont encore gagné en facilité d’usage tant pour le commerçant que pour les clients. 
La carte est donc le couteau suisse du paiement en sécurisant au maximum  les transactions physiques comme les paiements en ligne.

 

Pour aller plus loin : Retail : les effets de la résistance du cash en UE

 

Vers une relation plus soutenue des consommateurs avec leur banque

En France comme à l’étranger, les cartes bancaires sont assorties d’un plafond de paiement. Elles peuvent donc servir à mieux gérer et contrôler les dépenses des utilisateurs. Potentiellement, c’est un moyen de plus pour les banques de développer une relation forte avec leurs clients.

Et bien plus encore qu’une carte de paiement !

Allant de pair avec la sécurité, la carte bancaire permet à ses détenteurs de bénéficier de services annexes qui contribuent à développer chez eux un sentiment de reconnaissance. Certaines cartes bancaires premium sont en effet assorties de garanties pour leurs détenteurs (remboursement d’un voyage en cas d’annulation, besoin de rapatriement...). 
Les banques peuvent ainsi faciliter la vie de leurs clients, y compris lors des déplacements à l’étranger. Pour les jeunes, la carte bancaire en France représente également un premier portefeuille électronique.

 

Avec un seul support, les détenteurs de carte bancaire peuvent donc bénéficier de nombreux services et de garanties offertes par les compagnies d’assurance ou d’assistance. Ayant réussi à s’adapter aux évolutions du monde des affaires et du commerce, la carte bancaire en France a de ce fait encore de beaux jours devant elle, y compris face au développement des paiements dématérialisés. Ses avantages ne sont pas moins intéressants pour les enseignes capables de gérer les encaissements toujours plus rapidement. Vous voulez en savoir plus sur les nombreuses possibilités offertes par les nouveaux terminaux d’encaissement ? Découvrez les fonctionnalités de l’offre Generix Group Local POS dédiée à l’exécution des ventes et à l’encaissement magasin.

Philippe PETIT

Directeur opérations Generix Omnichannel Sales